L’échalote d’Anjou labellisée IGP

Après la marque angevine Giffard, on vous embarque aujourd’hui pour vous faire découvrir un autre petit bijou de chez nous :

L’échalote d’Anjou

On vous l’accorde au premier abord ce n’est pas super glamour comme sujet. Mais détrompez-vous, on va vous donner quelques infos et 2/3 recettes pour redonner toute sa place à cette plante.

C’est donc en plein milieu d’un champ d’échalote que nous (les blogueuses angevines) avons rencontrés Mr Chaillou (président de l’Association des Amis de l’Echalote d’Anjou) et Mr Gautier (producteur). Ils ont passé un long moment à nous expliquer « la vie » de l’échalote, leur groupe, leurs implications…

sortie-blogueuses-echalotes-anjou-1

sortie-blogueuses-echalotes-anjou-2

Quelques indications chiffrées :

  • 100 hectares affectés à la culture de l’échalote de consommation répartis sur 71 communes de l’Anjou
  • 20 hectares affectés à la production des plants
  • 30 exploitations
  • l’échalote d’Anjou représente 10% de la production française (avec 3000 tonnes produites par an)

C’était vraiment très intéressant de les écouter parler de leur métier et surtout de voir l’investissement qu’ils ont mis pour faire (re)connaître leur produit.

sortie-blogueuses-echalotes-anjou-3

sortie-blogueuses-echalotes-anjou-4

sortie-blogueuses-echalotes-anjou-6

D’ailleurs c’est en novembre 2015 qu’ils ont enfin pu obtenir le résultat de leur travail, à savoir le label IGP (Indication Géographique Protégée). Ce qui fait de l’échalote d’Anjou, la 1ère échalote labellisée de France.

Cette labellisation est synonyme de respect d’un cahier des charges strictes.

Voyons rapidement, le chemin que parcours l’échalote avant d’arriver dans nos assiettes.

  • Préparation de la terre : le sol doit être aéré et drainé. Une bâche plastique est utilisée pour limiter l’enherbement et garantir la structure du terrain. De plus, l’utilisation de cette bâche va permettre de limiter la mouche de l’oignon et du coup de supprimer le recours au traitement (pesticides). Mais pas d’inquiétude, ces bâches sont récupérées et recyclées à la fin de la saison.
  • Plantation : bien qu’ils disposent maintenant d’un automoteur, la plantation est réalisée à la main de février à mars.
  • Culture : qui dure 6 mois. Et oui, il n’y a donc pas de l’échalote toute l’année dans les champs
  • Récolte : entre le mois de juin et juillet, également à la main. Et oui l’échalote s’est du boulot. Elles sont arrachées de la terre et laissées en séchage dans le champ pendant 15 jours. Ils distinguent 2 types de récolte : la récolte en primeur, et la récolte sèche.
  • Préparation : toujours pas de machine à l’horizon, le tri se fait à la main. Puis elles sont également équeutées et calibrées.
  • Conservation : étant donné qu’il n’y a qu’une seule récolte par an, les échalotes sont conservées en chambre froide pour que l’on puisse en disposer toute l’année.

Vous pourrez retrouver ces échalotes d’Anjou dans les Magasins U, à Leclerc et Intermarché.

Elles sont également exportées vers l’Europe, les USA et l’Asie.

Mais attention, l’échalote est pleine de surprise car elle dispose de sa propre fête annuelle en juillet et de sa confrérie !

sortie-blogueuses-echalotes-anjou-5

Petit conseil : achetez toujours de l’échalote dite de tradition.
Vous serez sûrs de la qualité de votre produit.

Après avoir enfin compris la vie de l’échalote, on est allé la cuisiner.

Quelques recettes autour de l’échalote

C’est à l’Atelier Gourmand que toute la petite équipe s’est retrouvée. Car oui, l’échalote peut être l’élément principal d’un plat. Si vous souhaitez avec plus d’info sur les ateliers gourmands cliquez ici. Vous trouverez surement un atelier qui vous intéressera.

Voici donc les deux recettes que nous avons réalisées :

Echalotes d’Anjou farcies au fromage frais et tomates confites (pour 4 personnes) :

  • 4 échalotes d’anjou
  • 1 œuf
  • 100g de chapelure
  • 50g de fromage frais
  • 4 tomates confites
  • 5 brins de ciboulettes
  1. Eplucher les échalotes d’Anjou et faites les cuire dans de l’eau bouillante salée. Les Inciser dans la longueur pour séparer les épaisseurs les unes des autres. Hacher le cœur de l’échalote.
  2. Tailler en petit cubes les tomates confites et émincer un peu de ciboulette. Mélanger le cœur des échalotes d’Anjou, les tomates confites, la ciboulette et le fromage frais. Poivrer.
  3. Farcir les échalotes avec le mélange et les reconstituer. Les rouler dans la farine, l’œuf et la chapelure. Les frire jusqu’à l’obtention d’une échalote panée.

Echalotes d’Anjou confites, framboises et réduction de vin d’Anjou (pour 4 personnes)

  • 3 échalotes d’Anjou
  • 5 framboises
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 10g de beurre
  • 50ml de vin rouge d’Anjou (évidemment on reste dans la région quand même)
  • 1 cuillère à soupe de crème de framboise (et là le sirop Giffard fera parfaitement l’affaire)
  1. Eplucher les échalotes d’Anjou. Les faire confire dans le beurre et le sucre. Ajouter un peu d’eau si besoin.
  2. Faire réduire le vin et la crème de framboise. Stopper la cuisson quand le vin commence à devenir sirupeux (même texture qu’un sirop).
  3. Servir les échalotes d’Anjou confites avec un coulis de framboises et de sirop de vin. Pour la décoration, mettre une framboise fraiche.

Deux recettes vraiment surprenantes qui donnent le rôle principal à l’échalote. Et on se régale. Mais la gourmande que je suis reste un peu sceptique sur l’échalote en dessert ! A vous de tester maintenant.

On tenait à nouveau à remercier Mr Chaillou et Mr Gautier pour le temps qu’ils nous ont accordés et pour le panier découverte qu’ils nous ont offert.

Maintenant, tous en cuisine, pour mettre en valeur ce petit bijou de l’Anjou.

sortie-blogueuses-echalotes-anjou-7

sortie-blogueuses-echalotes-anjou-8

Morgane – So Couzin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *